Page 1 sur 1

Le Bâtard

MessagePosté: Mer 14 Aoû 2019 00:04
par Colp
Un cheval galopait à une vitesse fulgurante vers les falaises du rempart. Il tenait entre lui et la crinière de son cheval un paquet de chiffons. Mais à l'interrieur de ce paquet de chiffon pleurait un bébé, secoué par le galop du cheval. L'homme n'avait pas d'expression sur son visage. Arrivé au rempart, l'homme descendit de son cheval. Il regarda longtemps le bébé.Il s'approcha du vide avec le petit être dans ses bras, hésita, puis reprit le bébé. Il remonta sur son cheval qui repartis vers là où le cavalier était partis. Ils entrèrent dans un faux-bourg. Le cavalier descendit une fois de plus de son cheval et courut avec le paquet de chiffons dans ces bras vers une petite maison. Il y entra.
_Qui est là?
_C'est moi.
_Je croyais que tu étais de garde cette nuit.
_Je... je n'était pas de garde. Je...j'exécuté une mission au nom du dirigeant. Je devais tuer cet enfant.
L'homme posa le paquet de chiffons devant la femme.
_Que...quoi? Mais pourquoi ne l'as tu pas fais?
_Je ne peut pas.
_Nous allons avoir des ennuies à cause de toi!
L'homme essuya avec sa manche une perle de sueur sur son front.
Nous pouvons dire que c'est notre enfant, personne ne s'en aperçevra.
_C'est vrai que c'est plutôt malin, on aura qu'à dire que nous avons eu des jumeaux.

Le femme regarda son gros ventre.
_Mais quand ils grandiront, les gens s'aperçevront bien qu'ils sont très différents.
_Nous les sortirons que rarement.
La femme s'inquieta.
_Et si notre dirigeant te retrouve?
_Jamais, je t'en fait la promesse.
L'homme et la femme s'entrelacèrent.
_Je t'aime.
_Moi aussi.

Re: Le Bâtard

MessagePosté: Mer 14 Aoû 2019 00:51
par Colp
_C'est une fille!
La femme donna le bébé à son mari qui s'empressa d'embrassé sa fille.
_On l'appellera Lys.
Un petit garçon entra dans la pièce.
_Regarde ta soeur Masso.
Le petit garçon âgé de presque un an, écarquilla les yeux à la vue du bébé.

Le temps passa et les deux enfants avaient maintenant huit ans chacun bien que Masso avait quelques mois de plus que Lys.

Un jour de pluie, on toqua à la porte. La femme auquel était accroché au cou Lys, ouvrit. Les hommes la poussèrent et entrèrent en trombe. Ils étaient armés et comme sur le vêtement de son mari, ils portaient le blason de la lignée Colp sur eux.
_Où est le garçon?
_Je ne vois pas de quoi vous parlez...
Le père était dans une autre pièce avec Masso. Tout en sueur, il prit un papier et tout tremblant, il écrivit. Il rangea ensuite le papier dans un petit tube qu'il noua à une ficelle qu'il mis autour du cou de Masso.
_Cours, ne t'arrête jamais et garde sur toi coûte que coûte ce collier.
_D'a... d'accord papa. Vous allez revenir hein?
_Je ne pense pas. Pense à moi et à ta mère, enfuis toi avec ta soeur.
Masso sortit par la fenêtre et attendit que sa soeur sorte. Le père rejoignit sa femme.
_Que voulez vous messieurs?
_L'enfant. Tu n'as pas éxécuter ta mission correctement je crois. Tu peux encore survivre si tu nous le donnes maintenant.
_Je ne comprend pas...
_Va jouer dehors ma chérie.
La femme déposa Lys par terre et lui montra la porte où elle sortit. Dès que Lys rejoignit Masso, le garçon lui dit de courir.
_Mais on va s'éloigner trop de la maison!
_Papa m'a dit qu'on devait s'enfuir, les hommes à la maison nous veulent du mal.
Les enfants s'enfuirent.
L'homme mis son épée sur le cou du père.
_On va devoir fouiller. Si on ne le trouve pas, on te tue, toi, et ta femme.
D'un coup, le père dégaina son épée et trancha la gorge du soldat. Les autres répliquèrent tout de suite et la femme mourut transpersé par l'épée d'un soldat. L'homme se battu comme un lion contre les cinq soldats restant. La rage se fit sentir à la vue de la perte de sa femme. Il tua un autre soldat, avant de se faire trancher la gorge.
_Fouiller la maison!
Les gardes fouillèrent toute la maison avant de se rendre compte qu'il n'y avait aucun garçon. Les soldats se mirent en quête de le trouver.

Re: Le Bâtard

MessagePosté: Jeu 15 Aoû 2019 01:12
par Colp
Lys et Masso s'arretèrent de courir. Ils approchaient bientôt de la forêt qui touchait le rempart et jujèrent bon de quitter la route.
_Tu penses que papa et maman vont bien et qu'on peut revenir à la maison?
_Non. Papa m'a dit de courir. Il ne faut pas revenir à la maison.
Ils entrèrent dans les bois.
_J'ai faim. Tu penses qu'il y a des baies dans les bois?
_Sûrement, mais cherchons une cachette confortable avant.
Les enfants se mirent en quête de bon branchages pour construire une cabane si possible en hauteur. Masso, qui était fort et musclé, arrivait à grimper dans les arbres avec de lourdes charges. Lys, elle, cherchait des baies à manger. Les jours passèrent et la cabane avait été achevé, les semaines passèrent. les enfants avaient même appris seuls à fabriquer des pièges à lièvres. Il cherchaient l'eau à une source située assez loin de leur cabanes. Mais un jour que Lys partit chercher de l'eau, elle ne revint pas. Des chevaliers l'avaient capturés pour être la fille d'un traître. Elle devait subir une lourde peine ainsi qu'une amande. Masso ne la revit plus et ce dernier tomba un jour d'hiver dans une fièvre très grave alors que Lys pourrissait dans des cachots la nuit et travaillait le jour pour payer sa dette. Au fils du temps, les deux enfants avaient compris que leur parents étaient morts et qu'ils avaient fait quelque chose d'indésirable auprès de Lancelot II Colp. Mais ils ne surent toujours pas quoi.

Re: Le Bâtard

MessagePosté: Jeu 15 Aoû 2019 23:32
par Colp
Lys croupissait depuis deux semaines déjà dans sa cellule. Elle dormait sur de la paillasse et mangeait à sa faim mais ne pouvait pas bouger de sa cellule. Elle ne pouvait sortir dehors. Un soir, un jeune homme encapuchonné s'approcha de la cellule et demanda à Lys.
_Petite, c'est bien toi la fille du traître et qui t'es enfuite dans les bois?
_Oui...
Lys regarda sans réel intêret l'individu. L'homme sortit de sous sa cape un trousseau de clé et ouvrit la porte de sa cellule.
_Sort, cours, enfuis toi.
_Je... comment... pourqu...
_Ne pose pas de question. Enfuis toi je te dis.
Lys sortit en courant et passa sous le nez des gardes qui s'étonnèrent de voir une petite fille courir près des cellules.
_Attend, c'est pas la petite de la cellule 26?
Les gardes partirent à sa poursuitent. Elle courut le plus vite qu'elle put mais le pont-levis était levé pour la nuit et Lys essaya de passer par les remparts en les dessendants mais les prises étaient rares et elle chuta quatre mètres plus bas en se tordant la cheville. Elle entandit le pont s'abaissé derrière elle signifiant que des hommes étaient à sa poursuite. Courir lui faisait atrocement mal. Elle voulait rejoindre la forêt du Rempart pour y retrouver Masso. Elle arriva à la frontière du Rempart et de Rokdor. Elle avait semé ses poursuivants. Ou du moins pour l'instant. Elle arriva en marchant avec un bâton au bois où elle trouva aisément la cabane, vide. Elle chercha dans tout le bois et trouva Masso adossé à un arbre.
_Masso!
_Lys, je suis... content... que tu... sois là.
_On va pouvoir être heureux maintenant, on ira dans le sud, et on trouvera une maison, et...
_On sera plus jamais... séparé?
_Non plus jamais Masso, plus jamais.
_On sera bien... dans le sud.
Lys lâcha une larme.
_Merveilleusement bien.
_J'ai...froid.
Masso souria puis ses yeux se fermirent délicatement.
_Masso? Masso? On sera ensemble, à jamais. Masso?
Le corps inerte ne répondit pas. Lys pleura.
_Avec des moutons... et...
Lys s'arrêta. Elle embrassa le corps inerte de Masso et s'approcha du ravin qui séparait le sud du nord du Rempart.
_On ne sera plus jamais séparé Masso... plus jamais.
Elle se laissa tomber en bas.

Re: Le Bâtard

MessagePosté: Sam 17 Aoû 2019 00:47
par Colp
Lancelot passait au rempart pour rendre visite à un vieil amis nain et en même tant pour admirer la vue sur le sud du rempart. Il passa par un bois et il trouva un enfant mort adossé à un arbre. Horrifié, il descendit de cheval et s'approcha du corps inerte. L'enfant portait en collier un petit tube avec un papier à l'interieur. Lancelot le pris et lu ce qui il y avait écrit :

"Le garçon sur lequel est trouvé ce papier est le fils de Lancelot II Colp et d'Hedda Rosier, ex-femme de Lancelot. Ce garçon fut élevé par moi, l'auteur de ce mot et l'assassin qui devait exécuté l'enfant. En espérant que ce bout de papier ne soit lu que dans des décennies, je meurs, pour sauver cet enfant de la barbarie du dirigeant."

Lancelot ne bougea pas pendant de longues minutes. Puis, des larmes coulèrent le long de ses joues et il regarda le corps de Masso, son fils. Le papier glissa de ses mains. Il tomba à genoux au sol et enfoui son visage dans ses mains et pleura très longtemps. Il rentra à Rivebois après de longues heures et s'en parler à personne ni même à sa femme, il s'enferma dans le temple de Dolgin.
Bien souvent on essaya de comprendre pourquoi il s'était enfermé là mais personne ne sut vraiment. La vérité fut qu'il était rongé par le remord. Il ne sortit plus jamais de ce temple jusqu'à la fin de ses jours. Depuis, la loi à Rivebois fut moins radical et les peines moins cruels.