Le traité Rouge Rubis

Annonce de l'alliance et de toutes ses factions.

Le traité Rouge Rubis

Messagepar Clan Galyfreya » Lun 22 Juin 2020 14:17

Nous,

Elrick Galyfreya

Souverain de la Rébellion d’Hédarion
Membre de l’Ordre des Hauts Chevaliers
Dirigeant du clan et de la lignée Galyfreya
Seigneur de Bourg-Galyfrey


&

Robin II Akura

Suzerain de l'Ordre du phénix
Dirigeant de la dynastie Akura
Seigneur de Ashrall-kra
Avatar de la voix de Phoebus, fervent défenseur de la liberté de culte, et bras armé sur Hédarion de l'astre suprême


Par ce présent traité, statuons des conditions de la cession du territoire de Bourg-du-cerf. La Rébellion d’Hédarion cède ainsi la région subnommée à la faction d’Ordre du Phénix, selon les conditions suivantes :

1.1 – La Rébellion d’Hédarion et celle de l’Ordre du phénix sont considérées comme des factions alliées. Un grand consortium seront réalisé entre les deux factions, à renouveler à chaque fin de contrat.
1.2 – En témoignage de sa bonne foi et comme excuse envers les autres factions du Bien après avoir mené des guerres à leurs encontre au côté des factions du chaos par le passé, le souverain de l’Ordre du Phénix s’engage à signer tous traités de paix lui étant adressées par n’importe quelle faction du Bien qui n’aient pas été déclarées félonnes, traitresses ou ennemi public par les autres factions du Bien. Il s’engage également à accepter toutes demandes de droit de garnison qui lui est adressée par une faction du Bien, à la condition qu’il possède déjà avec cette faction un traité de paix.

2 – L’Ordre a un devoir d’aide militaire envers la Rébellion d’Hédarion en cas de demande de sa part. Un droit de garnison sera réalisé entre les deux factions, à renouveler à chaque fin de contrat.

3.1 – La tolérance religieuse sera appliquée sur les territoires rebelles, mais l’autorisation du culte de Phoebus sera décidé à l’échelle féderale de chaque territoire des seigneurs rebelles. Le culte de Phoebus est toléré à Bourg-Galyfrey et sur les territories des maisons Galisbé et Cristalka, à condition de prendre modèle sur celui de Thempkar en matière de discrétion, de non-prosélytisme et de respect des lois de la région. L’autorisation pour les autres familles rebelles se fera de manière individuelle.
3.2 – De son côté, l’Ordre du Phénix s’engage à respecter les croyances et de ne pas convertir par la force ou les menaces les résidents de Bourg-du-Cerf. Le culte du Panthéon d’Hédarion doit être libre et autorisée dans ce territoire. Aucune aide d'état ne sera cependant accepté pour la cause d'une autre religion que celle du dieu solaire Phoebus, bien que leur pratique soit toléré.
3.3 – Chaque faction est libre de condamner selon ses propres règles les fauteurs de troubles ou personnes ne répondant pas à ce règlement.

4.1 – L’Ordre du Phénix s’engage à traiter avec respect les habitants de la région de Bourg-du-Cerf. Leurs biens seront conservés et leurs vies ne seront pas menacées.
4.2 - Les habitants de Bourg-du-Cerf souhaitant quitter la région pour rester sous l’égide haut-chevalière ne seront pas entravés dans leur souhait par l’Ordre du Phénix, qui facilitera au mieux leur migration. Une prime de départ sera accordé par l'Ordre du Phénix pour aider tout famille désirant quitter ces terres.

5 – L’Ordre du Phénix doit garantir d’une logistique irréprochable pendant les quinze ans qui suivront la cession du territoire. Par la suite, une logistique médiocre pourra entraîner la demande de retour du territoire par la Rébellion d’Hédarion.

6.1 – L’Ordre du Phénix s’engage à faire parvenir à la Rébellion d’Hédarion dix coffres contenant chacun un million de pièces d’or, en échange du territoire.
6.2 – L’Ordre du Phénix peut s’acquitter de ce paiement sur la longueur et aura dix ans, jusqu'à l'an 61 de l'ère III, pour régler la somme demandée.

7 – Le territoire de Bourg-du-Cerf doit être conservé par la faction de l’Ordre du Phénix. Il n’est autorisé à la confier par la suite qu’à une faction haute-chevaleresse, ou guerrière du Bien. En cas de demandes d’une faction neutre, la Rébellion d’Hédarion reste seule juge de la décision et d’accepter ou non ce changement de propriété. Bien entendu, la cession à une faction du Chaos est totalement proscrite.

8.1 – Le présent accord peut être suspendu ou abrogé par une décision commune entre les souverains des deux factions concernées.
8.2 – L’accord est déclaré nul en cas de perte du territoire par la faction de l’Ordre du Phénix, en cas de vente ou de don à une autre faction. Cet accord ne s’applique que tant que l’Ordre reste propriétaire de la région de Bourg-du-Cerf.
8.3 – L’accord peut être brisé en cas de non-respect de ce traité par l’Ordre du Phénix.
8.4 – L’accord est rompu si les deux factions entrent en conflit armée, que ce soit en guerre directe ou par mercenariat interposé. Toutes guerres menées par l’Ordre du Phénix contre des factions du Bien, sans raison valable et accepté par le souverain de la Rébellion, seront déclarées illégales et briseront le contrat.

Scellé du sceau rouge écarlate de la Rébellion d’Hédarion et de celui rouge flamboyant de l’Ordre du Phénix, cette 51ène année de l'ère III.
Clan Galyfreya : "Pretia habemus quae meremus"
Avatar de l’utilisateur
Clan Galyfreya
Modérateur
 
Messages: 115
Inscription: Jeu 17 Mai 2018 19:06

Retourner vers Ordre des Hauts Chevaliers

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron