L'Aura d'Adonysia

Annonce de l'alliance et de toutes ses factions.

L'Aura d'Adonysia

Messagepar Lady Anne » Dim 9 Oct 2016 18:57

Peu importe le temps, peu importe la meurtrissure, la splendeur des Arcanes m'apportèrent félicité. Le coeur exulte, l'esprit se libère, la lumière éclaire.


Je revenais sur les traces de mon passé après un long pèlerinage. La Fière bannière de la Déesse Nystra flottait au sommet de la grande tour, piquetée d'étoiles et au centre une flamme représentant le feu sacré des Alchimistes de la Maîtresse des Arcanes.
Je m'engageais dans la salle principale éclairée par de hautes fenêtres aux vitraux lumineux, l'aurore frémissante jetait ses couleurs et son infinie douceur sur les verrières. plus j'avançais, plus mon coeur palpitait comme les frêles pétales d'une fleur sous le vent. Je continuai mon chemin, enfin je me dirigeai vers la bibliothèque. Des parchemins sur lesquels étaient inscrits des Runes, des grimoires anciens, des fioles multicolores et quelques objets rares étaient soigneusement rangés et disposés sur les étagères. Rien n'avait changé, j’étais fascinée de voir à quel point cet endroit à la fois magique et mystique demeurait suspendu dans le temps et l'espace. Je me recueillie pour ne rien perdre de cet instant solennel, sacré, divin et m'imprégner de cet état de grâce qui enveloppait tout mon être.

J'aperçu Saruman l'Archimage des lieux, le visage bienveillant couronné d'abondants cheveux blanc, plongé dans ses grimoires, n'avait même pas remarqué ma présence. Je profitai pour faire demi-tour et sans m'attarder je gravis les somptueuses marches en marbre blanc pour enfin atteindre la tour principale protégée par un bouclier magique, un rayon lumineux d'un bleu intense enveloppait toute la tour. Un lieu tout aussi prestigieux et mystérieux où la magie se mêle inexorablement à l'astronomie, à la constellations des Dragons, les premières créatures mystiques qui ont peuplé les royaumes d'Hedarion, au langage des étoiles. Des secrets jalousement gardés depuis des siècles et communiqués seulement entre initiés.


Image
L'Académie des Mages de la Déesse Nystra


Je me prosternai pour faire ma prière à la Déesse Nystra:

Au pied de l’Autel que j’embrasse
Oh doux sortilèges je goûte au parfum de l’extase
Sur le Dragon flamboyant
Chevauchant les cieux de mille feux célestes
Je porterai ta magie dans l’infini firmament
Moi Fille de Nystra
Je suis née du chaos et du néant
Je porterai ta gloire jusqu'à l’éther et ses voiles
Moi Fille de Nystra
je suis née de tes tourments et de tes larmes
Je porterai ta grâce dans l’ardente flamme
Moi Fille de Nystra
je suis née d’une poussière d’étoile
Je porterai ta grandeur dans l’abîme de la nuit et sa sombre toile…
Ma prière terminée, je revenais sur mes pas.


Image
La Fille des Dragons


Dans les cieux en flammes
Dans les fumées sombres de l’horreur
Dans la gueule de l'insassiable bête qui dévore
Infâmes et innocents tombèrent dans le trépas
Larmes noyées dans l'abîme
La guerre vient de naître écorchant ces matins encore purs
Mais la fleur innocente piétinée par l'impie
renaitra toujours car plus forte est la vie



La nuit retirait ses sombres voiles et l'aurore commençait à poindre derrière les montagnes. La gloire matinale de la lumière reprenait son trône pour effacer l'ombre, le doute et la brume.
je comtemplais mes saintes-forêts, vaste cascade d'émeraude qui déferlaient sur la vie.
Le Sanctuaire Sacré d'Adonysia
Je m’engageai dans le Sanctuaire Sacré d'Adonysia loin du tumulte et des gloires éphémères. Un chant harmonieux charmait mes oreilles, les arbres se penchaient gracieusement pour me saluer. Un passage s’était ouvert devant moi, un doux halo de lumière enveloppait tout mon être. Aussitôt, j’ai ressenti une étrange sensation de bien-être et de légèreté. Ni regrets, ni amertumes ne menaçaient ces instants enveloppés de grâce qui m’appartenaient. Je voulais être un arbre parmi ces arbres unis par la sagesse et l'amour divin dont les branches harmonieuses s'entremêlaient étendant leur amour et leur grandeur à l'infini peu importe les saisons, peu importe le temps. Je pouvais me fondre dans ce cosmos végétal et sentir la magie puissante qui imprégnait les lieux. Nul ne pouvait s’aventurer dans le Sanctuaire Sacré de notre déesse Adonysia sans avoir semé dans son cœur un peu d’amour, de sérénité et de sacré. Le profane n’était pas le bienvenu. J’avançais sur le sentier avec allégresse et l’esprit exalté. Un chant de plus en plus mélodieux m’entraînait vers une clairière. C’est alors que je vis l’Arbre de Vie, l'Arbre entouré d’une aura mystérieuse, puissant dans toute sa splendeur, ses feuilles vert émeraude ornaient les branches infinies qui s’étiraient vers la voûte céleste pour communiqué avec le monde divin et ses racines puisant le monde souterrain. Toute la quintessence végétale était reliée à lui et l’équilibre en dépendait. J’avançai vers l’arbre avec douceur et humilité, l'esprit de la forêt et gardien de l’arbre me salua avec un sourire bienveillant.


Image
L'Arbre de Vie dans le Sanctuaire Sacré de la Déesse Adonysia


Puis de mes mains délicates, je touchai respectueusement et voluptueusement l'arbre sacré et élevai mes prières par-delà le murmure du vent:

Ô Arbre de Vie
Ô Sanctuaire Sacré de notre Déesse Adonysia
Des jades et des émeraudes sont ta parure
Tu veilles sur la vie et tu connais ses mystères
Gardien des connaissances et de la magie draconnique
Source inépuisable de force et de générosité
Je m’incline devant ta grâce et ta beauté
Devant l’infiniment grand et éthéré
Reçois ces humbles présents
Du gui sacré qui relit le haut ailé et le bas nourricier
Du baume des montagnes pour panser les blessures de la forêt
De la myrrhe pour encenser de louanges les divinités
Esprit du vent, esprit de l’air
Allez les disperser aux quatre coins de la terre




Image
Notre Déesse Adonysia


Par la gloire d'Adonysia,
Moi la fille des bois et des saisons
Je chante pour toi cette oraison
Par l’astre luisant, dispensateur de la vie
Qui donne aux champs de blé leur maturité
Par la lune, mère de la fertilité et des marées
Par la flamme, par la pierre
Par le vent, par l'océan
Bénissez mes pas afin que je ne m’égare
Par la nature généreuse
Qui donne tant et qui demande peu,
Aujourd’hui, je me nourris de ton pain
et m’abreuve de ton eau
Source vivifiante qui étanche ma soif
Ton eau salvatrice qui lave
Mes doutes et mes affres
Mes mains vers les cieux te rendent grâce
Mes pieds nus foulent l’herbe vive des champs
Je me prosterne devant vous esprits immortels
À la mémoire de tes ancêtres qui ont chanté ta félicité
À la mémoire des matriarches aux serpes d'or
Par qui le sacrifice et la bravoure ont couronné tes terres sacrées
De gui sacré et de sainte Circée
Leyna, Impératrice des Saintes-Forêts
Porteuse de l'Aura d'Adonysia
Que rayonne la Connaissance !
Avatar de l’utilisateur
Lady Anne
Noble
 
Messages: 77
Inscription: Sam 15 Nov 2014 20:40
Localisation: La Terre des Druides

Retourner vers Académie des Mages

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité