Exécution en place publique

Annonce de l'alliance et de toutes ses factions.

Exécution en place publique

Messagepar OeildeGiok » Sam 28 Fév 2015 21:09

Oeil de Giok est content !! Enfin il a pu capturer un de ses ennemis. L'alliance Eclat l'a vraiment exaspéré.

"Que l'on amène le prisonnier", rugit Oeil

Les gardes encerclent Palino Checkhen et le pousse vers le gibet.

"Allez-y" déclare Oeil

Crrringgggggg ; La nuque est brisée net.

En cette année 108, Justice est rendue
Oeil de Giok : Issu des terres de la lointaine Salamandre
Avatar de l’utilisateur
OeildeGiok
Colporteur
 
Messages: 46
Inscription: Mer 15 Mai 2013 19:13

Re: Exécution en place publique

Messagepar Myrna » Lun 3 Aoû 2015 00:57

Cela faisait longtemps que Galahad Twidox avait été capturé. Céleste s'en était étonnée. D'ordinaire c'était Hector qui finissait dans les geôles... Thempkar avait dû se montrer généreux, ses prières avaient fini par porter ses fruits.

Elle s'était renseignée. Ce Galahad était le patriarche des quatre marchandes de la Corporation de Jehlom. C'était un conseiller influent. La Corporation... Céleste haïssait la Corporation. Elle n'avait de cesse que de tenter de renverser l'impératrice marchande Wardolf. La famille Waldorf était élue par les Dieux et Norond avait posé sa statue sacrée dans le palais de la famille impériale. Ne serait-ce que penser à la détrôner était un sacrilège. Et la CORP avait à de nombreuses reprise tenter de le faire. Impardonnable!

Puis, à force de prières à Thempkar pour la mort de la Corporation, son coeur déjà cruel était devenu de pierre et glacé. Des toits de la demeure familiale à Bas-Richepont, elle voyait Kanghar à l'oeuvre. Sculptant la mer, déchirant les flots, mordant les roches, brisant les falaises. Thempkar et Kanghar emplissait ses prières. Une île se dessinait dans les braséros... Les Pirates se rassemblaient...

Les marchands des Coffres d'Airain avaient eu des problèmes avec la Corporation. Ludivine Hammjar avait convaincu sa nièce Héra de lui venir en aide. Les Pirates n'avaient pas grand-chose à faire, besoin d'exercice et c'était la Corporation. La Corporation qui avait tenté de destituer l'impératrice marchande, la corporation qui occupait un territoire nomade... C'était tout vu! La guerre était acceptée. Les Pirates étaient mercenaires des CAIR. Et un marchand était dans ses geôles...


Céleste allait rendre visiter au prisonnier de temps à autre. La famille Twidox ne semblait pas vouloir payer. Quelle ingratitude de la part de ses filles... Céleste était heureuse de ne pas avoir eu d'enfants. Pas qui n'est survécu jusque l'âge adulte. Au début elle en avait souffert. Puis c'était passé. Maintenant, quand elle voyait ces filles ingrates, elle se réjouissait.

D'un geste précis elle traça une grande entaille sur le torse de Galahad. L'habitude des sacrifices avait exercé son geste. Calme, précis, douloureux. L'homme hurla. Céleste traça un nouveau trait. Le sang coulait le long du torse, roulait sur les cuisses décharnées et s'écrasait sur les dalles humides de la prison. Après plusieurs lacérations Céleste sourit, et lui trancha l'oreille. Oreille qu'elle envoya aux filles Galahad en guise de rappel.

Rien. Pas de rançon. Elle attendit encore. Elle attendit que ses cérémonies annuelles soient finies pour redescendre voir le sieur Twidox. La prison semblait accélérer le temps pour le vieil homme. Ses yeux se creusaient, ses cheveux blanchissaient à vu d'oeil, ...


- Quel dommage. Vos filles ne vous aiment pas assez pour payer cette misérable rançon... Notez que la Corporation non plus n'a pas levé le moindre petit doigt... Sans doute prise entre les velléités mégalomaniaques de la famille de Matha et les complots et les vols, ... Et vous, vous n'êtes rien semble-t-il.

Céleste ne s'attarda pas cette fois. Elle leva une hache et l'abattit sur le poignet de l'homme qui hurla.

- Peut-être cette fois-ci vos filles seront-elles plus attentives à mes exigences.

En quittant la cellule sous les hurlements, elle signifia aux gardiens qu'ils avaient tout intérêt à ce que l'homme reste en vie. Les rats, la puanteur, l'humidité ne seraient en rien une excuse pour sa mort. S'il mourrait, eux et leur famille suivraient. Aussi les gardiens se dépêchèrent de trouver un médecin. Grand bien leur prit! L'homme resta en vie suffisamment longtemps pour que Céleste lasse d'attendre une rançon qui ne venait pas décide de son exécution.

- Allez quoi! Céleste! C'est mon prisonnier! Pourquoi ce serait toi qui le décapiterait??
- Assez! Je m'en suis chargée quand tu étais également en prison! Voilà pourquoi c'est à moi de le faire! Quand tu sauras ne pas te faire capturer, on en rediscutera!
- Céleste! Tu n'es qu'une sale mégère mal baisée!
- Hector! Comment oses-tu?

Le regard de Céleste devient glacial. La vieille prêtresse avait une aura glaçante et terrifiante. Hector bomba le torse sous ses cheveux blanchissant défiant sa soeur.

- Tu t'arroges tous les droits et décide de tout! Je ne suis pas d'accord! Je t'ai aidée! J'ai enfermé notre mère dans une caisse quand tu as décidé de quitter les marchands contre sa volonté. J'ai assommé mon frère, notre frère. Je t'ai protégée, je t'ai aidée. Aujourd'hui pour la première fois je te demande quelque chose! Laisse-moi lui trancher la gorge! Et puis, si c'est toi qui le fait, que diras-tu à ton mari?

Céleste resta de marbre, la hache à la main. Sa lèvre tremblait de fureur, fureur contre son frère qui avait raison. Pourquoi avait-il aujourd'hui raison? Elle ouvrit la main, la hache se planta lourdement aux pieds de la prêtresse, coupant un morceau de tissu.

- Bien.

Céleste s'éloigna. Ravi Hector prit la hache et s'avança vers le prisonnier un sourire au lèvres.

- Tenez-le bien!

L’exécution de Galahad Twidox a eu lieu avec succès sur la place publique...
La foule de badauds hurlant ses encouragements au bourreau a grandement apprécié la mise à mort.

La tête se détacha du corps et roula au sol, laissant une trainée rouge derrière elle. Au loin des trompettes se mirent à résonner. La fin de la guerre venait d'être signée.


- Trop tard pour celui-là. Héhé!

Hector essuya la hache avec le tissu qu'un esclave lui tendit, puis rendit la hache à sa soeur et s'éloigna.
Faites un effort! Sur un jeu de rôle, on joue... des rôles! Oui bravo!
On mélange pas les elfes et les gorzaghs, ni le RP et le HRP.
Pis d'abord, je réponds pas au HRP dans les RP. Là!
Avatar de l’utilisateur
Myrna
Noble
 
Messages: 85
Inscription: Dim 7 Juin 2015 23:25

Re: Exécution en place publique

Messagepar Zeik krieg » Dim 23 Aoû 2015 11:10

Maethild ithilwen était dans les geôles de Zeik Krieg depuis trois ans. Aucune visite de son geôlier durant toute cette période.

Jusqu'à cette année 284. Gimlinn ouvrit la cellule de la pprisonnière, une prison générale où les captifs étaient ensemble.

- Des quatre, tu es ma première. Tes amis et ta famille t'ont laissé ici. Tu ne sert à rien pour ce monde, et tu me servira d'exemple pour le message. La dinastie Zeik krieg ne garde ses prisonniers que durant 3 ans. Aucune revendications, si on tient au sien, on s'inquiète pour eux.

Puis il regarda ses autres prisonniers, deux membres du clan allier du roch.

- J'espère pour vous que les vôtres vont se manier, sinon un de vous y passera bientôt.

Sur cette phrase, il perfora le coeur de l'ithilwen.

- Déposez la dans une barque, elle voguera sur les rivières de la forêt de jade.

Puis il sortit de la pièce. Le message est sanglant, mais c'est ainsi qu'il fût éduqué. L'écarlate ne faisait pas dans la demi mesure.
Zeik krieg
Vagabond
 
Messages: 4
Inscription: Jeu 13 Aoû 2015 00:36


Retourner vers Négociants du Sud

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron