La Corporation du Désert

Annonce de l'alliance et de toutes ses factions.

La Corporation du Désert

Messagepar Aefa » Ven 26 Juin 2015 22:05

Cassandre sifflotait un air qui était connu autrefois à Jhelom. Mais la cité du désert avait oublié. Elle sifflotait le poème de son illustre ancêtre Euclyde Aefa, "le monde marche et saigne". Aujourd'hui les Aefas reviennent à Jhelom à la tête d'une futur grande puissance commercial, la corporation du désert. Les ancêtre de Cassandre devait l'admirer de revenir dans cette ville. Elle avait acheter un comptoir commercial et comptait tout recommencer. Refaire la puissance des Aefas. Sa fille et ses fils s'y emploierait. Et elle-même bien sûr.
le prince du soleil d'assaron
Avatar de l’utilisateur
Aefa
Noble
 
Messages: 50
Inscription: Lun 28 Juil 2014 19:23
Localisation: dans la taverne la plus proche

Re: La Corporation du Désert

Messagepar Myrna » Lun 29 Juin 2015 00:27

Loin. Très loin. Encore plus loin. Encore. Encore un peu. Là. Là vous y êtes. Vous sentez l'iode de la mer, les épices et les senteurs entêtantes des parfumeurs? Dites un nom. Allez donc, soyez joueur. Oui, voilà! Bas-Richepont. Dans une demeure simple mais de bonne facture, adossée à des ateliers d'où dépassent des alambics tortueux, des colonnes de cuivre rouge et des étendoirs où pendent des plantes de toutes sortes.

Assise à son bureau, une femme déjà âgée travaillait. Elle lisait des rapports commerciaux et des nouvelles venues de toutes parts d'Hédarion. Ses longs cheveux grisonnants s'écoulaient dans son dos. Une mèche lui tombait devant les yeux et elle passait son temps à la remettre en place en soupirant ;soupir qui ponctuait ses réflexions.


- Pfffff... Encore une attaque de convoi... Là, une autre encore, ... Et encore une! Quelles sont les pertes, voyons. Pfffff.... Autant!!! Mais à ce rythme plus personne ne travaillera dans mes ateliers... Pfffff... Bon, je demanderai à Céleste d'organiser quelques cérémonies pour que les Dieux protègent nos convois. Pffff... Et des banquets pour recruter de nouveaux travailleurs... Enfin quand elle aura fini avec sa princesse et ses discours. Heureusement qu'on garde notre princesse! Pfff... Et Hector... Meilleur au lit avec sa femme qu'à nous défendre celui-là! Enfin... Pffff.... Au moins il m'assure des petits-enfants. Pas comme mon pauvre Arnold... Oh d'ailleurs... Pffff.... Il serait temps que je m'occupe de marier sa fille. La fille de la directrice adjointe de la Banque de Fer. Je devrai bien lui trouver un mari convenable... Pffff... Il faudrait que je trouve quelqu'un d'influent. Ca sera sans doute utile à Arnold quand il prendra ma suite... Sa fille bien mariée, lui-même bien marié. Ca l'aidera à coup sur. Pffff... Reste à trouver ce mari.

La vieille dame orienta ses rapports dans la lumière et poursuivit ses lectures. Elle s'attaquait à présent aux nouvelles d'Hédarion. La guerre sévissait un peu partout. Sauf chez les marchands d'Aiguenoire. Un autre rapport faisait état des renforts elfiques qui étaient en demande de matériel et de possible détournements des matériaux par les mêmes marchands qui profitaient de la situation pour s'enrichir et extorquer de l'or. Les marchands d'Aiguenoire avaient tenté de prendre le pouvoir à la princesse de Richepont peu avant, mais s'étaient surtout ridiculisés avec leurs moulinets. Etonnante coïncidence... La vieille dame s'en étonna et se demanda s'il n'y avait pas de liens à y voir. Bah! Après tout, ils pouvaient bien partir s'ils n'étaient pas contents.

Etait-ce vraiment eux qui menaient ces attaques? Tout à chacun se fera son opinion, mais lorsqu'une personne profite d'un conflit, nulle autre personne sensée n'affirmerait que cette première est neutre dans le conflit. La neutralité était l'absence de position dans un conflit, ni soutien ni profit. Ni attaque ni défense. Ni bien ni mal. Profiter d'une attaque des légions du chaos pour imposer des frais à des alliés du bien est en soit un prise de position. Mais ces prises de positions sont un égarement ici. Revenons à cette vieille dame, qui pour sa part s'étonne du comportement d'alliés entre-eux, un alliés devenant aider, ou du moins s'abstenir de pénaliser de ce qu'elle savait de la politique... La politique lui passait de toute façon par dessus la tête. Tant que les coffres de la famille étaient pleins et les Dieux heureux...


- Tiens. Voici qui est intéressant. Un nouveau comptoir marchand dans le désert. Pourquoi pas. Ce serait une idée.

La vieille dame ouvrit un tiroir de son bureau et en tira un plaquette de cire et un stylet dur. Plus tard elle prendrait un parchemin, une plume d'oie et de l'encre pour retracer au propre le message qu'elle préparait.

"Dame Cassandre, Matriarche de la lignée Aefa.

J'ai appris que vous ouvrez un nouveau comptoir dans le désert à Jehlom. Je vous souhaite beaucoup de réussite. Puisse Norond vous aider à votre tâche.
Je suis moi-même Matriarche de ma lignée, et j'ai donc tout pouvoir pour gérer ceux de ma lignée. Je sais que vous avez un fils à marier.
Il se trouve que ma petite-fille, qui est également la fille de la directrice adjointe de la Banque de Fer est en âge de se marier. Hera est toute à fait charmante et se destine comme sa mère au commerce. Elle dispose d'un talent de négociatrice, qu'il me faudra encore exercer mais qui est réel. Votre fils sera heureux de savoir qu'Hera est en âge de porter des enfants (son bassin est bien large, ce qui est favorable aux enfants). Elle est également assez gourmande, d'une façon qui ne déplait pas aux hommes, bien au contraire, mais que désapprouvent les Dieux. Votre fils ne devrait ainsi pas s'ennuyer.
Que penseriez-vous d'unir nos deux familles? Nos deux lignées pourront profiter de ce nouveau lien. Si vous le pouvez, je vous convie à Bas-Richepont pour rencontrer ma charmante Héra. Votre fils, et vous-même pourrez ainsi juger de ses qualités. Dans la limite du raisonnable, il en va de la bienséance et du respect des Dieux sous mon toit.

Dame Cassandre, j'attends de vos nouvelles et je vous adresse mes saluts. Puissent les Dieux veiller à votre Destin. Puisse Norond accompagner votre aventure. Puisse Kanghar protéger vos navires, si vous en avez. Puisse Adonysia vous apporter enfants et petits-enfants. Puisse Thempkar vous soutenir contre vos ennemis.

Viviène Myrna, Matriarche de la lignée Myrna.
Humble marchande, membre de la très vénérable Banque de Fer.
Par dix fois grand-mère ; bientôt aïeule?


La vieille dame relut sa plaquette de cire. Puis prenant plume et parchemin, recopia elle-même sa missive. Elle pensait qu'il était des courriers qu'on ne pouvait faire copier, mieux valait se donner la peine de faire par soi-même les choses. Puis la copie soigneusement finie, elle souffla doucement dessus pour en faire sécher l'encre. Un bâton de cire, un sceau (un navire et une fleur) et elle cacheta la missive. Elle appela son secrétaire et lui demanda d'envoyer le courrier à son destinataire.
Faites un effort! Sur un jeu de rôle, on joue... des rôles! Oui bravo!
On mélange pas les elfes et les gorzaghs, ni le RP et le HRP.
Pis d'abord, je réponds pas au HRP dans les RP. Là!
Avatar de l’utilisateur
Myrna
Noble
 
Messages: 85
Inscription: Dim 7 Juin 2015 23:25


Retourner vers Négociants du Sud

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité