Une nouvelle étoile

Les livres poussiéreux racontent beaucoup de choses.

Une nouvelle étoile

Messagepar Llerayn » Ven 20 Sep 2019 23:17

La foule silencieuse regardait le brasier terminer de se consumer. Les flammes, qui avaient léché le ciel pendant ce qui avait semblait une éternité, disparaissaient petit à petit, formant un étrange jeu d’ombre et de lumière sur les visages tristes. Finalement, après avoir comme lutté pour rester, elles s’éteignirent, plongeant l’assemblée dans l’obscurité de cette nuit sans lune. Le silence demeura, lui, pendant encore quelques minutes. Puis, les deux hommes se tenant près du bûcher s’avancèrent. L’un portait des vêtements richement brodés, l’autre une simple tunique, mais leur posture leur donnait à tous deux une allure noble et poussant au respect. Malgré leurs différences, ils avaient chacun une étoffe rouge portée en écharpe, symbole des Mestres de l’Académie. Leurs visages ridés se posèrent sur les cendres se dispersant au vent, puis ils se tournèrent vers la foule.

“Érudits.
Aujourd’hui nous perdons bien plus qu’une vénérable penseuse. Aujourd’hui nous perdons une amie, et une soeur. Une mère qui a su nous guider dans la recherche du savoir.
Moi, l’Archi-Mestre du Culte Edwin Askew, je m’engage à poursuivre ses travaux du mieux possible en tant qu’Archi-Mestre Doyen. Je propose bien évidemment à mon collègue l’Archi-Mestre Consul Teolius Aurrilia de conserver sa place.
Le deuxième vieil homme acquiesça. Afin de remplir la dernière place vacante, je souhaiterais nommer quelqu’un qui a parcouru Hédarion de sa jeunesse afin de se confronter directement aux cultes présents sur nos terres. Quelqu’un qui a longtemps représenté notre Ordre auprès des grandes puissances de ce monde, et à qui vous continuez d’accorder votre confiance. Quelqu’un qui connaît les sagesses de l’âge. L’orateur chercha quelqu’un dans la foule, avant de s’arrêter sur une femme d’une quarantaine d’années. Mestre Eranah, acceptez-vous le poste d’Archi-Mestre Théogoniste, et les devoirs qui vont avec?

L’érudite resta un instant sans voix, ne s’attendant pas à une telle nomination. Elle finit par s’avancer vers les deux Archi-Mestres.
-J’accepte ce rang, et suis honorée de la confiance que vous placez en moi. Je jure de protéger les cultes comme vous l’avez fait jusqu’à présent. Elle se tourna vers les érudits rassemblés. J’ai voyagé autrefois, comme beaucoup d’entre vous, ce qui m’a permis de terminer ma première étude. J’ai appris les mots et la magie. Puis, comme certains le savent, j’ai abandonné cette magie et ces voyages lorsque j’ai fait face au Spectre. J’ai alors consacré ma longue vie aux études et à l’Ordre. Et je jure de continuer à servir l’Ordre comme je l’ai toujours fait. De continuer à être digne de la confiance que vous avez placée en moi depuis déjà 183 ans.

L’Archi-Mestre Doyen acquiesça, se tourna vers le bûcher funéraire, avant de reprendre la parole.
-Archi-Mestre Doyenne Audrey Lydia Miller, puissiez-vous trouver la paix, où que vous alliez désormais. Et puisse votre lumière nous guider, comme les autres Doyens nous éclairent, et comme vous l’avez fait de votre vivant. Il leva son regard vers le ciel et les milliers de points brillants sur la mer d’obscurité. Puissiez-vous être l’une de ces étoiles."

Le silence repris ses droits sur la foule rassemblée devant la prestigieuse Académie des Mages. Entre les deux Archi-Mestres et les autres érudits, Eranah fixait sans bruit les étoiles et ses vénérables collègues.

Archi-Mestre Théogoniste. Elle n’avait jamais cru atteindre un tel rang au sein de l’Ordre, même avec l’immortalité que lui avait offerte son époux. Et pourtant...

Elle ferma les yeux, visualisant le visage de ses enfants morts depuis bien longtemps. D’abord, la calme et studieuse Eletha. Puis l’irascible et impétueuse Yohr-i. Enfin le tendre et gourmet Yolas. Une larme solitaire roula sur sa joue. Son cadeau lui permettrait de devenir Archi-Mestre Doyenne. Mais la contrepartie était terrible.

Comment l'appelleraient les descendants de ses descendants? “Grand-mère” à jamais? Ou finiraient-ils par l’oublier, par la considérer uniquement comme la Doyenne? Que penseraient les autres érudits de son immortalité? Si les contemporains du Mestre Ta’len souhaitaient plus de stabilité, que penseraient les prochains? Ceux qui l’auraient toujours connue à ce poste?

Elle rouvrit les yeux. Elle ne devait pas se perdre dans ces pensées obscures. Elle devait se montrer digne du poste qui lui était confié, de l’honneur qu’on lui faisait. Digne de leur confiance.

L’Archi-Mestre du Culte Eranah Néfertari Llerayn.
Lignée Llerayn,
Maître-Penseurs
-----------
C'est avec les mots que l'on fait les plus beaux voyages.
Avatar de l’utilisateur
Llerayn
Modérateur
 
Messages: 343
Inscription: Mar 17 Nov 2015 21:38
Localisation: Hédarion

Retourner vers La Bibliothèque

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités