L’Épopée trollesque

Les livres poussiéreux racontent beaucoup de choses.

L’Épopée trollesque

Messagepar Conteuse des Arcanes » Jeu 12 Déc 2019 21:21

L'incroyable épopée des reproductions trollesque
Ou comment naquit une excellente recette


Il y a fort, fort longtemps, le grand cuisiner et explorateur Omel Hette était en quête de nouvelles saveurs, les plats habituels étaient trop fades à son goût et un beau jour de pluie, il prit son courage à deux mains, rassembla ses affaires, remplaça sa toque par un énorme chapeau de paille troué au-dessus et partit à l'aventure.

A peine avait-il parcouru 7 lieues qu'il tomba nez à nez avec un groupe de nains belliqueux, mais apaisant, il leur donna un gros dindon qu'ils s’empressèrent de rôtir à la broche. Le cuisinier découvrit donc le dindon rôtit à la broche, arrosé de sauce naine (dont il vaut mieux ne pas connaître la composition, croyez-moi).

Trois jours et cinquante piqûres de moustiques plus tard, il tomba sur une horde d'une centaine de dragons mais, prévoyant et ayant un énorme sac, il leur donna une vache chacun et les dragons reconnaissants lui donnèrent une grande et puissante épée : Excalibourrée.
Et puis comme il adorait les bébés, il donna des bavoirs pour les cent œufs de dragon.

Un mois et dix soirées très arrosées dans des tavernes locales après, il tomba sur un extraordinaire trésor : une montagne de pièce d'or et de joyaux, des bijoux à profusions et des légumes à gogo. Cependant, sceptique il se demanda si il n'avait pas trop bu la veille et lorsqu'il se rendit compte de son taux d'alcoolémie très élevé il décida de continuer son chemin en ignorant cette vision qu'il jugea factice.
Voici comment il manqua la chance d'amasser un trésor colossal. Dommage. Mais le bandit qui le suivait s'est rempli les poches, lui.

Plusieurs interminables semaines s'écoulèrent, sans que rien ne trouble son périple jusqu'à ce qu'il arrive devant un gros rocher de trois mètres couleur excréments, ovale et entièrement lisse au milieu d'une clairière.
Perplexe, il essaya de faire le tour mais alla immédiatement se cacher dans les arbres lorsqu'il sentit la terre trembler violemment; quelques secondes après, il vit un troll haut de six mètres apparaître et se diriger vers la pierre. Avec surprise, il observa l'être s’asseoir sur la pierre en lui tournant le dos.
Il resta plusieurs jours dans son arbre, trop effrayé pour tenter de partir avec le troll dans les parages, surtout qu'il avait découvert qu'ils étaient en réalité toute une colonie de l'autre côté derrière les arbres ! Deux trolls semblaient se relayer toutes les heures pour s’asseoir sur la pierre, le pauvre Omel était en pleine incompréhension devant ces êtres énigmatiques pour l'époque.
Ce n'est que le sixième jour qu'il compris enfin que le rocher... était un œuf. Oui, un œuf. Bon, un énorme œuf certes, mais un œuf quand même. Et cette prise de conscience fut à l'occasion d'une scène plutôt... Beuark. Quatre trolls vinrent en portant une trollesse et la couchèrent par terre vers le spectateur malgré lui, qui eu l'incroyable... chance d'assister à la ponte d'un œuf de troll. Autant dire qu'il s'en serai bien passé de cette "chance". D'ailleurs, je vous passerai les détails (sachez juste que c'était très gluant et douloureux...).

Deux jours plus tard, il couru à la ville la plus proche pour partager sa découverte, les trolls pondaient des œufs ! Le roi, Leonardi Vinco cinquantième du nom, choqué par cette nouvelle, envoya mille soldats ramener ces œufs, ce qu'ils firent. Mais les œufs prenaient beaucoup trop de place dans les jardins du château et, ennuyé, le roi demanda à Omel de préparer un énorme banquet avec ces œufs pour qu'il puisse inviter les seigneurs avoisinants. Mais... comment les ouvrir ?

Ils essayèrent de demander poliment à un dragon mais celui-ci le prit pour son petit et tenta de le recouvrir de ses flammes pour le couver, ses pensées durent être à peu près : "Ooooh un de mes bébés, je l'avais perdu celui-ci, merci !".
Un guerrier du Nord tenta d'ouvrir l’œuf avec sa hache mais la lame resta plantée, néanmoins, cela donna une idée à notre héros qui sortit Excalibourrée et essaya de percer par le haut l'incassable œuf avec celle-ci. Mal lui en prit puisque qu'elle resta figée et ne fut jamais décoincée à ce jour.
Heureusement, un Gorzagh de passage, donna une pichenette à l’œuf qui se cassa brutalement; un million de po furent donnés au héros qui avait réussi à casser l’œuf.

Le cuisinier s'attela aussitôt à ses fourneaux et créa plus de dix recettes différentes d'omelette trollesque : sauce naine, oreilles d'elfes, poudre de plante maudite, morve de Gorzagh, morceaux de chapeaux magiques, grains de sable du désert, poils de torse écarlates, ongles de guerriers nordiques, fromage et oreilles de chat. En accompagnement de ces plus ou moins succulents plats, on pouvait voir du dindon rôti, des Vifplumes grillés, du chocolat, des fruits et des légumes, sans oublier, toutes les boissons !
Les invités furent ravis, sauf les elfes et les chats, qui trouvaient que certaines omelettes avaient un goût de cire d'oreille.

Depuis ce jour, Omel Hette devint célèbre pour ses recettes trollesques et reçu dix tonnes de fruits pour ses exploits. Le roi Leonardi Vinco instaura l'utilisation de ces œufs en période de guerre pour les catapultes et le royaume eut pendant plusieurs décennies la suprématie sur les autres.

D'après les idées de Relonor, Colossaë et Hammjar.

PS : Ceci est un repost. Je pense que ce RP là valait le coup de rester.
Conteuse des Arcanes
Lire, Imaginer, rêver, s'évader et être libre.
Conteuse des Arcanes
Haute-Noblesse
 
Messages: 198
Inscription: Jeu 10 Mar 2016 22:19
Localisation: Bibliothèque secrète des Neufs Lunes

Retourner vers La Bibliothèque

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron