Cui bono?

Les livres poussiéreux racontent beaucoup de choses.

Cui bono?

Messagepar Narkhalfvikr » Mer 10 Juin 2020 20:48

Le Roi avait mené Narkhalfvikr ici. Narkhalfvikr ne savait pas pourquoi. Il avait juste dit "Viens." Narkhalfvikr regardait les gens présents. Le Roi avait dit de le faire. Ils lançaient des objets pointus. Narkhalfvikr connaissait le nom. Des dagues. Narkhalfvikr l’avait appris. Le Roi en prit une, et désigna un petit objet qui bougeait de la pointe de la lame. Ça, Narkhalfvikr ne connaissait pas. Narkhalfvikr n’avait jamais vu.

Tire sur la cible.

Le Roi le dit avant de lancer la dague sur l’objet volant. Narkhalfvikr suivait la lame du regard jusqu’à ce qu’elle se plante dans l’objet. La… Cible. Le Roi donna une dague à Narkhalfvikr.

Entraîne-toi. Fais comme les autres.

Narkhalfvikr regarda ces autres. La cible allait vite, Narkhalfvikr ne voulait pas décevoir le Roi en la manquant. Mais les autres tiraient sur autre chose… Sur… Des gens. Narkhalfvikr pencha la tête en les regardant faire. Le Roi avait dit de faire pareil. Narkhalfvikr lança la dague… Sur le Roi. Puis Narkhalfvikr le fixa, attendant sa réaction. Narkhalfvikr avait fait comme les autres. C’est ce que le Roi avait dit.
Il prit la dague, et la rendit à Narkhalfvikr.


Fais attention un peu… Il n’avait pas l’air content. Tu manques d’entraînement.

Ah ! Narkhalfvikr savait ! Narkhalfvikr n’avait pas fait le geste correctement ! Narkhalfvikr regarda les autres faire, puis prit une nouvelle dague et tira, en prenant soin de bien reproduire le geste… sur le Roi.

Je ne suis PAS UNE CIBLE !

Narkhalfvikr regarda le Roi sans comprendre pourquoi il avait hurlé. Narkhalfvikr avait fait comme les autres pourtant. Et pourquoi parlait-il de cible ? Narkhalfvikr ne tirait pas sur la cible, Narkhalfvikr tirait sur les gens. Narkhalfvikr regarda avec plus d’attention le Roi, puis les autres. Narkhalfvikr n’avait pas visé où il fallait ? Narkhalfvikr devait tirer… Dans le bras ! Les autres tiraient dans le bras !

Narkhalfvikr prit une troisième dague, et se concentra. Le geste correctement, d’abord, puis le bras. La dague se planta exactement où Narkhalfvikr avait voulu. Dans le bras du Roi.


Aïe ! Non mais PAS SUR MOI ! Ça va pas ?! Son regard se fit plus sévère alors qu’il fixait Narkhalfvikr, en colère. TU CHERCHES A ME BLESSER OU QUOI ?!

Il marqua une pause, semblant se radoucir un peu. Narkhalfvikr ne voulait pas blesser le Roi. Narkhalfvikr ne devait pas le blesser. Il eut un petit sourire amusé, cruel.

Continue comme ça sur les autres. Moi je sors.

Narkhalfvikr regarda le Roi partir, perdu, puis se tourna vers les autres. Narkhalfvikr devait faire pareil avec les autres ? Narkhalfvikr prit une dague, et visa un bras. Le premier de la soirée.
Avatar de l’utilisateur
Narkhalfvikr
Vagabond
 
Messages: 8
Inscription: Mar 2 Juin 2020 19:24

Re: Cui bono?

Messagepar Narkhalfvikr » Jeu 25 Juin 2020 16:24

Narkhalfvikr attend. Comme souvent, dans l’ombre, invisible observateur, silencieuse protectrice. Narkhalfvikr regarde le Roi et ceux qui s’approchent. Narkhalfvikr surveille leurs gestes, leurs expressions, leurs tenues. Narkhalfvikr n’a rien d’autre à faire. Le Roi n’a rien demandé à Narkhalfvikr.

Ensuite le Roi se retourne. Il regarde Narkhalfvikr. Narkhalfvikr ne bouge pas et attend. Tant qu’il ne dit rien, Narkhalfvikr continue comme avant. Son visage se tord, c’est ce qu’il appelle un "sourire", et il jette des cailloux brillants et des fleurs d’un bleu violacé aux pieds de Narkhalfvikr. Narkhalfvikr les regarde, puis regarde le Roi. Narkhalfvikr ne sais pas ce qu’il veut, Narkhalfvikr attend qu’il dise.


Range-moi donc ça Narkhalfvikr.

Narkhalfvikr regarde "ça". "Ranger" ? Narkhalfvikr ne sait pas comment "ranger" "ça". Mais le Roi a dit. Narkhalfvikr se baisse, ramasse "ça" et s’éloigne. Narkhalfvikr trouvera bien comment "ranger". Le Roi a dit.

Narkhalfvikr avance dans les couloirs sans faire attention au décor, et finit par quitter le bâtiment. Narkhalfvikr cherche quoi faire de ces "ça" qui commencent à être lourds. Est-ce que tout laisser là c’est "ranger" ? Sans doute pas, sinon le Roi les aurait laissés aux pieds de Narkhalfvikr. Avançant dans la neige, Narkhalfvikr cherche quoi en faire. Et Narkhalfvikr finit par trouver. Par terre, sortant de la couche blanche qui recouvre le sol, il y a "ça". Ce n’est pas tout à fait pareil, mais Narkhalfvikr reconnaît là la forme ronde des premiers, ici les nombreuses membranes allongées des seconds.

Narkhalfvikr sait quoi faire. Narkhalfvikr pose le fardeau traîné depuis l’intérieur, ramasse la poudre blanche, puis "ça", avant de rentrer à nouveau et de rejoindre la salle. Là où le Roi est souvent. Narkhalfvikr pénètre dans la pièce imposante sans marquer la moindre réaction quant à l’impressionnante architecture de la salle du trône, et pose le matériel dans un coin. Puis, Narkhalfvikr fait des petits tas avec le sable blanc. Ensuite, Narkhalfvikr ajoute les sphères cabossées et brillantes. Enfin, Narkhalfvikr plante les feuilles violacées et décrépies.

Et puis Narkhalfvikr se lèvre, fier de son travail et regarde autour. Narkhalfvikr a fait ce que le Roi a dit, Narkhalfvikr a "rangé".

Narkhalfvikr attend.
Avatar de l’utilisateur
Narkhalfvikr
Vagabond
 
Messages: 8
Inscription: Mar 2 Juin 2020 19:24

Re: Cui bono?

Messagepar Narkhalfvikr » Lun 20 Juil 2020 14:47

Le vivant est pathétique. Qu'il soit homme, elfe, gorzagh, ou même plante. La mortalité est leur fléau. Fléau qui les marque irrémédiablement. Qui façonne leur corps. Qui imprime sa marque sur leur épiderme. Qui fane leur organisme. Qui laisse son empreinte dans leurs pensées. La vie est une malédiction contre laquelle ils ne peuvent rien, rien d'autre que subir.

Narkhalfvikr subit aussi. Les geste de Narkhalfvikr se sont faits maladroits, lents, inutiles. La peau de Narkhalfvikr s'est fripée. La force de Narkhalfvikr a disparu. Narkhalfvikr pourrait dire que la vieillesse ne touche pas Narkhalfvikr. Mais l’enveloppe charnelle refuse la volonté de Narkhalfvikr.

Les jambes hésitent. Les mains tremblent. Le corps ne peut plus servir le Roi.

Le corps se laisse tomber à terre. Les yeux vitreux regardent sans voir. La tête bascule en arrière, contre le mur. Les jambes sont tendues. Les bras sont lâches, le long du corps. La carcasse ne sert plus à rien.

Le corps peut disparaître.
Avatar de l’utilisateur
Narkhalfvikr
Vagabond
 
Messages: 8
Inscription: Mar 2 Juin 2020 19:24

Re: Cui bono?

Messagepar Narkhalfvikr » Ven 24 Juil 2020 18:00

Les yeux s'ouvrent. Le regard se pose sur les mouvements autour. Une main se lève lentement, lévite au niveau du visage. La peau est lisse. Les gestes semblent précis. Le bras ne tremble pas. Les jambes se replient. Le corps se lève. Les pieds font quelques pas. La démarche s'assure rapidement.

L'enveloppe charnelle a accepté la volonté de Narkhalfvikr. La force de Narkhalfvikr est là. Narkhalfvikr est jeune. Narkhalfvikr peut servir le Roi. La malédiction ne touche pas Narkhalfvikr. Pas comme les autres. La vie ne quitte pas Narkhalfvikr. Ou a déjà quitté Narkhalfvikr. Narkhalfvikr ne sait pas. Narkhalfvikr s'en fiche. Narkhalfvikr subit encore et encore la malédiction sans rencontrer la mort. Narkhalfvikr renaît toujours.

Narkhalfvikr s'avance dans le couloir sans hésiter. Narkhalfvikr sait où est le Roi. Narkhalfvikr l'a appris avant de "mourir". Narkhalfvikr doit retrouver le Roi. Narkhalfvikr doit servir.
Avatar de l’utilisateur
Narkhalfvikr
Vagabond
 
Messages: 8
Inscription: Mar 2 Juin 2020 19:24

Re: Cui bono?

Messagepar Narkhalfvikr » Dim 2 Aoû 2020 15:02

La horde s'avance vers sa proie, lentement, traînant les pieds. La proie n'a pas peur, elle se dresse fièrement face aux attaquants. Ils sont lents, désorganisés, elle ne risque rien. Mais elle avait autre chose à faire. Alors elle attaque la première.

Une tête roule sur le sol, détachée sans le moindre effort de son corps qui s'écroule.

Le reste de la horde ne semble pas s'en émouvoir, et continue d'avancer sans même un regard pour leur compagnon tombé avant même qu'ils n'atteignent leur proie.

Leur proie ou leur bourreau? Le combat semble perdu d'avance. 1 contre 10 oui. Peut-être même 20. Mais la horde est si... pathétique. Le solitaire ne risque rien.

Une autre tête roule.

Finalement l'unique prend son temps, étrangement amusé par cette obstination proche de la folie, par cette inconscience dont font preuves les 20. Une tête de plus. Un bras. Une jambe. Il essaye pour voir. Les chasseurs sans tête s'écroulent, les autres continuent malgré leur membre en moins.

Ces humains sont étranges. D'habitude ils cirent, supplient parfois, bien que rarement, tentent de s'enfuir. Mais pas eux. Eux continuent d'avancer. Alors pour certains l'appât de l'or serait plus fort que la peur de la mort? Intéressant. Vraiment intéressant. Ses frères devraient se méfier d'eux, ils peuvent être dangereux.

Une tête roule.

Dangereux s'ils n'étaient pas aussi pitoyables. Ils ne cherchent même pas à éviter ses coups. Peut-être sont-ils envoûtés? Un autre les contrôlerait, les forçant à faire ce qu'il veut? En l’occurrence: avancer malgré la douleur ou la perte de leurs compagnons.

Ça doit être ça. Il a déjà vu des humains forcer leurs propres frères par la magie. Ça ne l'étonnerait pas que ceux qui lui font fasse en soient victimes. Mystère résolu donc. Il n'a plus besoin d'eux.

10 têtes roulent au sol. Peut-être 20. Les corps gisent sans vie à côté.

Merci pour le divertissement.
Avatar de l’utilisateur
Narkhalfvikr
Vagabond
 
Messages: 8
Inscription: Mar 2 Juin 2020 19:24


Retourner vers La Bibliothèque

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités

cron